Musculation

5 raisons pour lesquelles vos mollets ne poussent pas

Les veaux sont sans doute l'un des groupes musculaires les plus sous-entraînés. La plupart des gens cachent leurs mollets dans le gymnase en portant un pantalon de survêtement. Vous pouvez soit cacher vos faiblesses, soit y travailler et les transformer en atouts.

Les veaux étant un petit groupe musculaire, la plupart des gens ne les entraînent pas suffisamment ou ne les négligent pas complètement. De nombreuses idées fausses accompagnent l'entraînement des mollets. Depuis que vous lisez cet article, nous supposons que vous avez du mal à développer votre mollet.

Cultivez vos mollets avec ces 5 conseils faciles

1. Entraînez vos mollets plusieurs fois par semaine

La plupart des gens entraînent leurs mollets les jours de leurs jambes, ce qui est généralement une fois par semaine ou même moins. Les veaux sont un petit groupe de muscles sur lesquels vous restez debout toute la journée et ils ont tendance à récupérer plus rapidement que la plupart des autres muscles.

La règle générale en matière d’entraînement des veaux est que vous pouvez les entraîner s’ils ne sont pas douloureux. Si vous avez des veaux génétiquement faibles ou si vous êtes à la traîne, vous devriez les entraîner trois fois par semaine. Planifiez vos séances d'entraînement des mollets de manière à ce qu'il vous reste au moins 48 heures avant la prochaine séance d'entraînement.

2. Entraînez vos mollets au début de vos séances d'entraînement

La majorité des gens entraînent leurs mollets après avoir terminé l'entraînement de leurs jambes. Au moment où ils entament leurs veaux, ils sont déjà épuisés. Vous devriez entraîner vos mollets au début de vos séances d’entraînement pendant que vous êtes encore à l’état neuf.

Vous pouvez établir une meilleure connexion esprit-muscle avec vos mollets au début de vos séances d’entraînement par rapport à la fatigue qui commence à s’installer. Entraîner vos mollets après un échauffement sur le tapis de course est encore plus efficace.

3. Commutez l'intensité et le volume

Vous devez constamment modifier l'intensité et le volume pendant l'entraînement de vos mollets. Ne vous en tenez pas à un seul représentant et définissez une plage. Basculez entre les entraînements à haute intensité, à faible volume et à faible intensité et à volume élevé.

Si vous avez des doutes quant à l’intensité et au volume, laissez-nous vous aider. Le volume correspond au nombre de séries et de répétitions que vous effectuerez pendant l’entraînement. L'intensité, d'un autre côté, est un peu vague, mais représente la quantité d'effort que vous mettez dans vos séances d'entraînement.

4. Gastrocnemius et Soleus

Vos mollets sont constitués de deux muscles gastrocnémiens et soleus. Aucun exercice ne cible les deux muscles. Le muscle gastrocnémien est le muscle le plus long et peut être ciblé en effectuant des exercices de mollets debout où vos genoux sont bloqués.

Le soléaire est le muscle le plus court qui peut être ciblé en effectuant des exercices de mollet assis où les genoux sont pliés. Alterner entre ces deux exercices pour assurer un développement global du mollet.

5. Traitez vos mollets comme n'importe quel autre groupe musculaire

Vous ne devriez pas traiter vos veaux différemment de vos autres groupes musculaires. Si vous effectuez 4 à 5 exercices pour le biceps, le dos, etc., vous devriez faire de même avec vos mollets.

Trois séries de 10 représentants ne feront pas beaucoup pour vos veaux faibles. Vous devez également expérimenter des techniques d’entraînement avancées telles que super-ensembles, ensembles de largages, étirements intra-ensembles lors de l’entraînement des veaux.


À quelle fréquence entraînez-vous vos veaux?

Faites-nous savoir dans les commentaires ci-dessous. Assurez-vous également de suivre Nutrition et Musculation sur Facebook et Gazouillement.